Choix des essences pour une station

Choix des essences : chêne pédonculé

Chêne pédonculé : sera-t-il en station ? Médiathèque Bois (C) FIBRA

Contexte

Le gestionnaire forestier lance un projet de plantation ou de régénération naturelle sur une station homogène (sol, exposition, altitude).

Pour minimiser le risque de perte dans les premières décennies de croissance il veut choisir des essences compatibles avec le stress climatique actuel et futur sur cette station.

Plus sur l’enjeu climatique.

Plus sur le cas des forêt comportant plusieurs stations.

Prestation de FORESTYS

FORESTYS évalue le stress auquel sont exposées les différentes essences par la fréquence pédoclimatique actuelle et future sur cette station.
La fréquence pédoclimatique est la fréquence à laquelle une essence est représentée dans la base des observations de l’IFN, sur un sol et pour un climat donnés. Elle est évaluée selon la méthode du laboratoire SILVA (AgroParisTech, INRA, Université de Lorraine), cf. le savoir-faire de FORESTYS pour une description. Pour ce faire les caractéristiques du sol sont cartographiées sur site : la RUM (réserve utile en eau maximale) et la flore spontanée.

En plus de cette approche prospective, l’étude rapporte les données basées sur le savoir-faire accumulé dans les conditions passées :

  • le guide des stations du CRPF, s’il est disponible,
  • les “Conseils d’utilisation des ressources génétiques forestières” du Ministère chargé de l’Agriculture, ou d’autres sources sur les potentialités des essences.

Bénéfice pour le choix des essences

L’étude apporte une vision prospective sur le stress climatique à attendre pour les essences forestières sur cette station. Elle repose sur des observations et des connaissances forestières préexistantes, analysées au regard de prévisions climatiques qui font consensus.

Rendus

Les essences étudiées sont représentées sur un graphique en fonction de leurs fréquences pédoclimatiques actuelles et au milieu du XXIe siècle, le stressogramme. Elles sont désignées par 4 lettres du nom scientifique, ex. : qupe pour Quercus petraea.
Seules les essences dont la fréquence pédoclimatique actuelle ou future est significative sont représentées.

Stressogramme

Exemple de stressogramme

Dans cet exemple le charme (cabe), l’érable champêtre (acca) et l’alisier torminal (soto) ne subissent qu’un faible stress actuellement et dans l’avenir. Les situations du chêne sessile (qupe) et du hêtre (fasy) vont se dégrader, considérablement pour le second. Inversement le chêne vert (quil), l’érable de Montpellier (acmo) et le châtaignier (casa) trouveront des conditions favorables à l’avenir mais seraient aujourd’hui exposés à un stress significatif.

En outre un tableau de synthèse rassemble, pour chaque essence :

  • une interprétation de sa fréquence pédoclimatique présente, future et de la tendance,
  • son adéquation sur cette station au regard des connaissances sur son autécologie, pour le climat actuel et pour le climat futur,
  • la recommandation actuelle du guide des stations applicables, lorsqu’il est disponible.

Support de rendu

Les informations sont réunies dans un rapport transmis au format PDF ou imprimé en version papier à la demande.
Les données brutes sont disponibles à la demande dans un format compatible avec le tableur Excel.